Le blogue de Nils

Par amour pour la langue française (EN TRAVAUX)

12 octobre 2009

Daifuku

Comme je n'ai pas de cours le vendredi et en plus ce lundi, 12 octobre, est férié en Espagne, j'ai profité de ce week-end prolongé pour cuisiner un peu (et écrire un billet pour mon blogue, chose que je n'ai pas faite depuis des semaines il me semble). Avec une amie on a préparé une excellente paella, mais dans ce billet-ci je vais vous parler d'un autre plat que j'ai préparé: les daifuku (en japonais 大福, ce qui veut dire "grande chance" selon wikipédia). Il s'agit de petits gâteaux japonais, faits à base de farine de riz et fourrés de pâte de haricots rouges "azuki" (cette pâte est également connue sous le nom anko).

Pour la pâte de riz (mochi), vous avez avez besoin de:
- 250g de farine de riz
- 300g d'eau (je n'ai pas vérifié cette quantité parce que je n'avais pas de verre mesureur)
- 100g de sucre
- du maizena pour pouvoir travailler la pâte (très collante)

Pour la préparation de l'anko il vous faut:
- 100g de haricots azuki (haricots rouges japonais)
- 80g de sucre (ou plus ou moins, selon la douceur souhaitée)
- de l'eau
- une pincée de sel

Pour l'anko, je sais qu'il y en a déjà fait, du moins au Japon. Mais en Allemagne ou en Espagne je n'en ai pas encore vu (remarque: je n'ai pas non plus vu de supermarché asiatique en Espagne, à Göttingen il y en a plusieurs petits, mais à Murcia il n'y en a aucun. Malgré tout je suis sûr qu'on peut trouver de l'anko à Paris, soit chez Tang Frères dans le XIIIe, soit dans un supermarché japonais près de la station de métro Pyramides).
A défaut d'anko déjà préparé il fallait que j'en faisse moi-même. Ou quelque chose qui ressemble à l'anko... J'ai faire cuire pendant presque trois heure les haricots azuki (achetés chez l'herboriste) dans l'eau avec le sucre et le sel. Ensuite j'ai trituré le toute pour que ça donne une pâte. Voilà mon anko maison.
Après je me suis mis au mochi. J'ai mélangé la farine de riz et l'eau et fait cuire cette pâte dans une casserole pendant 20 minutes tout en remuant constamment. C'est un dur labeur puisque la pâte est très gluante. J'ai soupoudré une assiette avec du maizena et j'y ai laissé refroidir la pâte. Une fois à température ambiante on peut la travailler, en utilisant du maizena parce que, je répète, la pâte est très collante. Il faut tout simplement prendre un peu de pâte, l'aplatir, mettre un peu d'anko, fermer et donné une forme ronde au daifuku. Ça ressemble à cela:

SDC10138SDC10143












Le résultat est plutôt satistaisant. J'aime bien le goût de mes daifuku. Par contre, je n'en ai jamais mangé dans un restaurant japonais, donc je ne sais pas si ma version ressemble aux "vrais daifukus"...

Posté par wabbi à 12:36 - Recettes et boulangerie - Commentaires [2] - Permalien [#]

Commentaires

    daifukus

    C'est super! Le Daifuku,c'est tout à fait ça.
    Il existe aussi le Matcha Daifuku, l'Ichigo(:fraise)Daifuku et le COFFEE(:café)CREAM Daifuku... Lorsqu'on fait du celui de COFFEE,on utilise l'Anko de haricot "blanc".(Dans l'Anko blanc,on mélange du café instantané.)

    Voilà, ce sont des Daifukus!
    http://en.search.borderless.rakuten.com/sweets/japanese_sweets_chinese_sweets/daifuku/

    Posté par tbeej, 13 octobre 2009 à 09:01
  • Bonjour

    Franchement ? Nils , je te sais assez secret sur ta vie ... mais les recettes de cuisine , est ce que ça intéresse quelqu'un quand le rédacteur du blog est en Erasmus en Espagne...!
    Ne penses-tu pas que tu devrais un peu nous parler de la colocation ; nous aimerions évidemment savoir comment vous vous arrangez.
    Et puis comment se passent tes journées de cours , peut-être pourrais-tu aussi nous raconter tes difficultés, si tu en as...
    Parce que les recettes de cuisine, on en trouve à la pelle sur le net ...
    Et puis, la vie en Espagne est si différente de la vie en Allemagne , que tu dois avoir nombre de commentaires à faire...
    Penses-y
    Amicalement,

    TAdF

    Posté par thieffaine, 15 octobre 2009 à 14:33

Poster un commentaire