Le blogue de Nils

Par amour pour la langue française (EN TRAVAUX)

26 juillet 2009

Comment donner un pourboire...

Si on trouve des conseils sur le pourboire dans différents pays sur plusieurs sites internet (comme celui-ci), ainsi que dans les livres guide de voyage, généralement ils ne répondent qu'à deux questions: Est-ce qu'il faut donner un pourboire ? Et puis combien ? Alors que ce matin, en pensant à une petite anecdote vécu au Canada, je me suis rendu compte qu'il faillait se poser une troisième question, assez importante aussi. Comment est-ce qu'on donne un pourboire ?

...en Allemagne
C'est le pays que je connais le mieux, et ici normalement on donne un pourboire dans les restaurants. Comment ? On ne le laisse pas sur la table, on le donne quand on paye pour les produits consommés. Mettons vous avez manger un plat et bu un ou même deux boissons, et vous demander l'addition. Admettons que le montant total s'éléve à 11,20€ (contrairement à certains pays, les taxes sont toujours incluses dans le prix, que ce soit au restaurant ou au supermarché). Alors, en règle générale, ce qu'on fait c'est tout simplement arrondir la somme. Vous tendez un billet de 20€ à la serveuse ou au serveur et vous dites: "douze". Le serveur vous rendra huit euro, et vous remerciera pour le pourboire.
Si la somme de votre addition est un peu plus élévée, parce qu vous manger dans un restaurant cher, ou vous ne payez pas séparément (notez qu'il est tout à fait normal de payer séparément, d'ailleurs le serveur vous le demande toujours) vous pouvez donnez plus de pourboire. Exemple: Vous devez payer 47,50. Dans ce cas-là vous faites mieux d'arrondir à la dizaine, c'est à dire vous donnez 50 euro. Voilà, c'est comme ça que ça se passe en Allemagne. Maintenant regardons...

...ailleurs
J'avoue que je ne sais pas très bien comment ça se fait ailleurs. Je crois qu'en Italie on laisse le pourboire sur la table quand on part. Ici je me permet également de raconter ma petite anecdote canadienne. C'était dans un restaurant à Sherbrooke, en Estrie (Québec). A l'heure de payer j'ai fait comme je vous l'ai décrit plus haut. J'ai tendu un billet à la serveuse et en disant un chiffre, mettons "seize" (en réalité je m'en rappelle plus). Là, elle m'a juste regardé d'un air surpris et elle est resté là immobile. Du coup je ne savais plus quoi faire. Heureusement je n'étais pas seul, et les autres m'ont aidé à me sortir de cette situation.
Mais jusqu'aujourd'hui je n'ai jamais vraiment compris comment on donne un pourboire au Canada.

J'essairai de trouver...

Posté par wabbi à 11:26 - Voyage, voyage - Commentaires [0] - Permalien [#]

Commentaires

Poster un commentaire